12 Mythes autour du cancer du sein déconstruits

Si vous êtes observateur, vous avez sans doute déjà remarqué que chaque Jeudi nous vous proposons un article spécial sur le cancer du sein afin d’informer nos lecteurs en ce mois de sensibilisation. Aujourd’hui, nous nous attaquons aux mythes qui entourent cette maladie.

En effet, la désinformation fait autant de mal que la maladie en elle-même car elle contribue soit à la banaliser soit à en exagérer les contours. Il est plus qu’important à ce stade de rétablir dans l’inconscient collectif la réalité qui nous permettra de mieux lutter contre le cancer du sein.

A travers quelques affirmations que nous entendons quotidiennement et qui sont pour la plupart du temps erronées nous allons essayer de démêler le vrai du faux.

  1. La pilule contraceptive peut donner le cancer du sein.

Oui, c’est vrai. En effet, les pilules contraceptives sont des traitements hormonaux et les hormones constituent des engrais pour les cellules cancéreuses. De ce fait toute prise de pilule contraceptive constitue un apport hormonal qui peut augmenter les risques de survenue d’un cancer du sein.

2. L’usage de déodorant donne le cancer du sein.

C’est faux. En effet aucune étude scientifique sérieuse n’a démontré que l’utilisation de déodorants pouvait contribuer à la survenue du cancer du sein.

3. Le soutien-gorge donne le cancer du sein

Internet et réseaux sociaux suggèrent souvent que le port de soutien-gorge est une des causes du cancer du sein. Mais tout comme les déodorants, aucune étude sérieuse n’a permis de démontrer que le port de soutien-gorge était un facteur de risque du cancer du sein

4. Le cancer du sein c’est uniquement pour les femmes

Erreur ! Assez rare, le cancer du sein existe pourtant bel et bien chez l’homme.

Parce qu’on le sait encore trop peu, il est le plus souvent diagnostiqué tardivement.

Les glandes mammaires existent chez l’homme mais sont peu développées. C’est pourquoi il peut aussi être touché par le cancer du sein. Les causes de l’apparition d’un cancer du sein ainsi que les symptômes chez l’homme sont les mêmes que chez la femme. 

Voir le cancer du sein que faut il savoir à propos

5. On meurt forcément du cancer du sein

Faux ! … Près de 88% des femmes qui sont atteintes d’un cancer du sein sont encore en vie après 5 ans et mènent une vie tout à fait normale. Bonne nouvelle, le taux de guérison augmente grâce à l’amélioration des traitements et au dépistage précoce de la maladie.

6. La mammographie prévient le cancer du sein.

La mammographie ne prévient pas le cancer du sein. Mais elle permet de détecter des tumeurs à un stade précoce et ainsi d’augmenter les chances de guérison.

7. Le cancer du sein, c’est une maladie de vieux

Dans l’imaginaire collectif, être atteint du cancer du sein, n’arrive qu’aux personnes d’un certain âge. C’est tout à fait faux. Toute personne quel que soit son âge peut être sujet au cancer du sein si elle développe certains facteurs de risques.

8. Le fait qu’un membre de ma famille a ou avait eu un cancer du sein implique que je l’aurais aussi.

Il existe des tendances génétiques (héréditaires) pour de nombreuses formes de cancer. Pourtant, les cancers les plus courants ne sont pas liés à la génétique.

Et puis, même si un cancer est héréditaire, cela ne veut pas dire que vous l’aurez. A contrario, le fait qu’aucun membre de votre famille n’aie souffert du cancer du sein ne vous met pas à l’abri tant que vous présentez des facteurs de risques.

9. J’ai une petite poitrine, je présente donc moins de risques de développer un cancer du sein.

Le volume des seins est déterminé en majeure partie par la composante graisseuse, alors que le cancer se développe généralement au niveau des glandes ou des canaux. La quantité de glandes et de canaux est sensiblement la même pour toutes les femmes. Donc, une femme ayant une petite poitrine a autant de risques de développer un cancer du sein qu’une femme ayant des seins volumineux. Il ne faut pas oublier que les hommes sont également à risque d’avoir un cancer du sein.

10. Est-ce que l’alcool peut augmenter le risque de cancer du sein ?

La consommation d’alcool fait augmenter le risque de cancer du sein. Même une faible consommation d’alcool (juste un peu plus de 1 verre par jour) peut accroître le risque de survenue du cancer. Le risque augmente en fonction de la quantité d’alcool consommée.

11. Être en surpoids augmente le risque de cancer du sein

Un poids correct, combiné à un régime alimentaire sain et équilibré ainsi qu’à la pratique régulière d’une activité physique peut faire baisser de 30% le risque de cancer.

 Une circonférence abdominale trop importante, due à la présence localisée de graisse, augmente également ce risque, même dans le cas d’un poids sain. Une augmentation du poids corporel à l’âge adulte peut également augmenter les risques, en particulier dans le cancer du sein après la ménopause. Éviter le surpoids et l’obésité, et atteindre ou maintenir un poids sain à l’âge adulte, est essentiel pour réduire le risque de développer certains cancers.

12. Allaiter protège la maman du cancer du sein

Les femmes qui allaitent leur bébé pendant une période prolongée auront moins de risque de développer un cancer du sein que des femmes qui n’allaitent pas. Plus longtemps une femme allaite, plus elle est protégée contre le cancer du sein. Contre le cancer, les experts conseillent de pratiquer l’allaitement pendant au moins 1 an après chaque naissance.  Pour chaque période de 12 mois où vous allaitez, vous diminuez votre risque d’environ 4 %.

Le mécanisme de l’effet protecteur de l’allaitement n’est pas complètement connu. Les effets bénéfiques peuvent s’expliquer par des modifications de la structure des seins et une exposition réduite à certaines hormones au cours de la vie chez la mère.

Si certaines idées ont la vie dure, il revient à chacun de nous de s’assurer que nos certitudes ne reposent pas sur des légendes ou des bruits de couloir. Car l’information sauve des vies et ne pas la rendre disponible expose beaucoup plus nos sœurs, nos mères, nos filles, nos femmes et mêmes nos hommes à cette maladie. Le cancer du sein n’est pas notre affaire seulement en Octobre car il frappe tous les autres jours de l’année. Let’s stay aware.

Mélika Tchiakpe & Jolyane Rodriguez